Sign in / Join

Quelle différence entre don Manuel et don familial ?

don smavie présent d'utilisation

Quelles sont les différences entre le don et le moment d'utilisation ? Certains préfèrent anticiper et transmettre une partie de leur patrimoine au cours de leur vie en faisant un don. Cela permet, par exemple, d'aider vos enfants ou petits-enfants à démarrer dans la vie. Mais attention, le don reste un acte important car il est immédiat et irrévocable. Certains dons sont très réglementés et sont matérialisés par un acte notarié. Ils offrent la possibilité de donner tous les 15 ans sans que les bénéficiaires soient imposés (sous réserve de certaines limites). D'autres sont beaucoup moins formels, comme le présent habituel et peuvent échapper à toute imposition.

A lire également : Quel recours si un héritier ne veut pas signer ?

Le présent d'utilisation

A lire en complément : Comment déshériter un de ses fils ?

C'est un cadeau fait à l'occasion d'un événement familial (anniversaire, mariage...). Sa valeur doit être modeste par rapport au niveau de vie et à l'importance de la richesse de celui qui le fait (ces éléments sont appréciés à la date de remise du don).

Le présent d'utilisation n'est pas soumis au paiement de frais de don. Cela n'est pas pris en compte lorsque le donateur réussit.

Don manuel

Le don est matérialisé par la simple livraison d'un bien par le donateur au donataire. Il ne peut donc concerner que des biens mobiliers (bijoux, meubles...) ou des sommes d'argent. Les bâtiments ne peuvent jamais être donnés manuellement.

Ce type de don ne nécessite aucune formalité. Il n'est pas imposable sauf en cas de déclaration auprès des autorités fiscales. Dans ce cas, il est imposé en tant que don notarié (avec le bénéfice d'abattements fiscaux). En revanche, il est déclarable : il est pris en compte lorsque vient le moment de la division de la succession.

Le cadeau familial

La loi Tepa de 2007 a introduit la possibilité de faire des dons familiaux de sommes d'argent entre les membres d'une même famille dans un cadre fiscal spécifique. Les sommes transmises aux enfants, petits-enfants ou les arrière-petits-enfants ou, en l'absence de progéniture, les neveux et nièces (enfants de ses propres frères et sœurs) sont ainsi exonérés de tout impôt jusqu'à concurrence de 31 865 euros tous les 15 ans.

Cette exonération fiscale reste soumise au respect des conditions suivantes :

  • le donateur doit être âgé de moins de 80 ans le jour du don ;
  • le bénéficiaire doit être majeur (ou mineur émancipé) le jour du don.

Donation notariale

Tout don peut également être effectué par acte notarié. L'intervention d'un notaire ne devient obligatoire que lorsque le don porte sur un bien immobilier ou dans le cas d'un partage de dons.

Pour aller plus loin...

Pouvons-nous revenir sur un don ?

Évitez les conflits entre enfants grâce au partage de dons

Commandez le guide de transmission du patrimoine de SmaVie

DOCUMENT PUBLICITAIRE