Sign in / Join

Pourquoi faire de l'intergénérationnel ?

L'importance des liens intergénérationnels n'est plus à démontrer. Véritable vecteur de cohésion sociale, l'intergénérationnalisme est aujourd'hui au cœur des débats de société. C'est un facteur de vieillissement meilleur pour les personnes âgées, qui favorise la stimulation intellectuelle, prévient le vieillissement cognitif, et donc l'entrée en dépendance, mais favorise également la transmission des valeurs et des connaissances entre les générations.

Intergénérationnel : une force pour la société

L'intergénérationnel est défini comme la transmission d'expériences et de connaissances entre des personnes d'âges différents, au profit de l'entreprise, de la famille et de la société dans son ensemble. En effet, le partage intergénérationnel permet de promouvoir une plus grande cohésion sociale ainsi qu'une plus grande solidarité.

Lire également : Quelle aide pour handicapé adulte ?

Les approches de mixité intergénérationnelle ont aujourd'hui le vent en poupe ! Ils se retrouvent de plus en plus dans des projets en milieu urbain et communautaire, et au cœur de projets collectifs établissements.

Développer la complicité intergénérationnelle pour maintenir le lien social

L'intergénérationnel se maintient avec l'extérieur  : une stimulation pour certains et une découverte pour d'autres. Les plus jeunes forment leurs aînés en les sortant de leur routine et les plus âgés partagent leurs expériences et leurs connaissances : une source d'enrichissement mutuel basé sur l'échange et la réciprocité.

A découvrir également : Comment faire plus de 2 Vide-grenier ?

Un tiers d'entre eux ne rencontreraient que très rarement d'autres personnes, tous réseaux confondus (familial, convivial, de quartier, professionnel, associatif) et quitteraient le domicile moins d'une fois par jour. Près des 2/3 des Français considèrent que le lien intergénérationnel est « essentiel », malgré certaines difficultés. »

Nouvelle rencontre les personnes et la multiplication des interactions augmentent également la capacité d'adaptation des plus jeunes.

En effet, un contact précoce avec les personnes âgées, en particulier, développerait également la bienveillance envers les personnes âgées et plus largement envers les personnes vulnérables ou handicapées, dès le début de l'école, condition sine qua non pour une société plus inclusive.

Saviez-vous que rencontrer d'autres personnes, rencontrer l'altérité est l'une des 6 clés de la régénération des neurones !

Ainsi, cette rencontre intergénérationnelle est l'un des facteurs indirects de stimulation cérébrale.

Deux générations qui ne se comprennent pas les unes les autres

Cependant, un paradoxe demeure : si plus d'un Français sur deux pense que les jeunes générations et les générations plus âgées s'entraident, les deux tiers pensent qu'ils ne se comprennent pas bien.

Selon Nicole, âgée de 80 ans, des personnes accompagnées de petits frères des pauvres.

« Les jeunes n'ont pas la même langue que les personnes plus matures, ce n'est pas courant. Mais cette nouveauté a changé mon point de vue sur la jeunesse. Et à mesure que nous apprenons à nous connaître, nous nous respectons »

cependant, pour Armelle de Guibert, déléguée générale des Petits Frères des Pauvres

« Rassembler les générations est un grand défi. Les préjugés tombent, les regards changent (...) Encourager ces rencontres doit devenir une priorité afin de redonner à notre société ses valeurs de partage et de fraternité ».

En outre, la 1ère édition de l'étude « Le français, la transmission et la solidarité intergénérationnelle  » de France Mutualité a mis en lumière différents éléments :

  1. Les valeurs que les Français considèrent comme prioritaires à transmettre reflètent avant tout leurs préoccupations et leur méfiance à l'égard de la société.
  2. Pour les Français, il existe clairement une « crise » de transmission au sein de la société, et ils ont désormais plus confiance dans le pouvoir individuel de chacun plutôt que dans celui de la communauté
  3. Il existe de fortes divisions entre les générations dans la façon de se percevoir
  4. La famille reste le lieu où vivent et se construisent des relations riches et multiples entre les générations, avec surtout des ancres émotionnelles
  5. Les technologies de l'information et de la communication sont perçues comme compartimentées et excluantes vis-à-vis des personnes âgées.

Habitat : un véritable questionnement

Maisons intergénérationnelles et de soins infirmiers

L'intergénérationnel a également sa place au sein les établissements d'hébergement collectif. Cependant, les échanges intergénérationnels ne sont pas toujours faciles à mettre en place dans les maisons de retraite. En effet, mettre en relation un jeune et un senior peut s'avérer une tâche complexe, ils n'ont pas nécessairement les mêmes codes, pas les mêmes références !

Les questions intergénérationnelles restent importantes dans les maisons de retraite, les enfants toujours pleins de vie apportent beaucoup de sourires ; les seniors sont ravis de transmettre des souvenirs, des savoir-faire, des passions, des habitudes et des coutumes que les jeunes générations ne perpétuent plus nécessairement.

  • Par exemple, à Tourcoing, dans le nord, une maison de retraite partage ses locaux avec une crèche. Chaque semaine, les deux institutions organisent des ateliers communs qui ont lieu au domicile de l'autre, qu'il s'agisse de chant, d'arts visuels, d'ateliers de danse, de mimes, de gestes, de décoration ou de lecture ou de jeux de société. Cet échange intergénérationnel est encore anecdotique en France.
  • Dans Bordeaux, un EHPAD promouvant la méthode Montessori auprès de ces résidents, accueille des élèves d'un jardin d'enfants Montessori pour des après-midi intergénérationnels. Dans ce même EHPAD, une 3e classe est venue échanger sur des camps de concentration avec des résidents qui y ont survécu. Les i mettent également en valeur ces belles histoires intergénérationnelles.

Quand deux générations vivent côte à côte ?

La notion de logement intergénérationnel se développe également. Partant du constat « qu'il est naturel pour chaque jeune d'avoir un toit accueillant pendant ses études », mais aussi qu'il est « essentiel que nos aînés ne souffrent pas de solitude, la notion d'hébergement intergénérationnel se développe.

En contribuant au rapprochement des générations et en favorisant le maintien des personnes âgées à domicile, ce concept innovant est au cœur des défis d'adaptation de la société au vieillissement de la population et d'accompagnement et de soutien des employés qui sont de plus en plus nombreux et forcés de devenir des soignants familiaux dans la société.

Afin de prévenir l'isolement des retraités, le Cnav et ses partenaires ont, par exemple, développé une plateforme numérique qui met en relation les retraités, qui ont une chambre d'amis, avec de jeunes Erasmus à la recherche d'un logement, chacun s'engageant à la bienveillance mutuelle, aux échanges lors des repas ou des sorties, pour exemple.

Pour les personnes âgées, ce système permet une présence rassurante et une ouverture à une autre culture. Pour les jeunes, elle supprime un obstacle à la mobilité en simplifiant l'accès au logement dans le pays d'accueil.

Des solutions d'isolement basées sur la confiance et le respect

Plateformes collaboratives pour promouvoir la transmission intergénérationnelle

Diverses plateformes et/ou projets collaboratifs voient également le jour permettant aux aînés de vivre une retraite dynamique tout en rencontrant de nouvelles personnes. Les objectifs sont clairs : lutter contre l'isolement relationnel et l'individualisme, préserver les ressources des personnes en favorisant les pratiques collaboratives et placer le partage et la confiance au centre de la création de valeur.

  1. C'est le cas, par exemple, d'Alphonse's Talents, dont l'objectif est de promouvoir les liens intergénérationnels et la transmission de savoir-faire entre les retraités et les jeunes. Sur cette plateforme, des retraités, « Alphonse » et « Alphonsine », proposent aux « Curieux » de découvrir la couture, le tricot, le bricolage, la mécanique, la photographie, la cuisine, le jardinage...
  2. Famileo est un service destiné aux structures d'accueil (EHPAD, Homes Housing, etc.) afin de faciliter la communication entre les personnes âgées et leurs familles. Cette solution permet renforcer les liens sociaux et intergénérationnels entre les résidents des maisons de retraite et leurs proches.
  3. Mamy Foodie met en avant la cuisine d'antan ou plus exactement la cuisine des seniors. Ce service traiteur n'emploie que des personnes de 60 ans et plus, isolées et passionnées par la cuisine.

Les meilleures activités intergénérationnelles

Le but des activités intergénérationnelles est de créer des liens solides entre les plus jeunes et les personnes âgées , une relation totalement basée sur la confiance et le respect. Pour les plus anciennes, souvent considérées comme de véritables encyclopédies, il s'agit de transmettre des valeurs (le sens de la famille, l'honnêteté, l'humilité...), de raconter leurs expériences de vie et leurs souvenirs, de partager leurs connaissances, etc.

Les adolescents, quant à eux, apprécient le temps passé et apprennent beaucoup des aînés. Les liens sont ainsi renforcés.

Exemples intéressants des activités intergénérationnelles :

  • Apprenez des chansons et des pas de danse traditionnels dans une atmosphère amusante
  • Raconter l'histoire familiale
  • Apprendre à utiliser les nouvelles technologies
  • Pratiquer des activités culturelles, organisées dans des centres ou des maisons de retraite et dirigées par des adolescents ou des étudiants.
  • La cuisine d'antan.